landskatinganywhere

exposition du mardi 27 juin au dimanche 29 octobre 2017
grande galerie, ouverture sauf le lundi de 11:00 à 18:00
nocturne le mercredi jusqu’à 20:00

18 oct. 2017 - 19:00-22:00
parvis de l’Entrepôt, entrée libre
APERO SKATE #2
O3EPO_
even in siberia there is happiness

avec Carhartt WIP
FILM / 03EPO
MUSIC / DJ set par Nicolas Malinowsy
free skate sur le parvis de l'Entrepôt

26 sept. 2017 - 18:30-22:00
parvis de l’Entrepôt, entrée libre
APERO SKATE #1
RIDE / modules à skater
arc en rêve vous invite à découvrir des modules créés par les skateurs Seb Daurel, Tony Marquais et Leo Valls
en collaboration avec le collectif d'architectes USUS
MUSIC / DJ set par DJ VEX & DJ Noyl
bières offertes par PULLIN et Carlsberg
visite libre de l'exposition landskatinganywhere
facebook


mardi 27 juin 2017
18:30 rencontre

Ocean Howell ancien skateur professionnel, professeur d’histoire de l’architecture, Oregon, USA
Claude Queyrel historien de la culture skate, artiste plasticien, Marseille
Janne Saario ancien skateur professionnel, paysagiste, Helsinki
Léo Valls skateur professionnel, médiateur pour le skate, Bordeaux
Raphaël Zarka artiste, skateur, Paris

20:30 ouverture de l'exposition

21:00 soirée festive
en compagnie de
Don Gardener DJ set
accompagnée de
bières, softs et hot dogs
participation aux frais 5€



L’exposition landskatinganywhere réalisée par arc en rêve centre d’architecture pour la saison culturelle Paysages célèbre la pratique du skateboard et ses relations avec l’architecture et la ville.
Le skate est né dans l’univers urbain. Les espaces de la ville, ses plis, ses vides, ses bords, et ses périphéries sont le terrain de jeu des skateurs.
On observe un double phénomène : les formes modernes de l’urbain ont produit le skate, et la pratique du skate participe de la fabrication de la ville. Une multitude d’espaces sont construits et pensés pour – ou contre – le skate, ou encore détournés par les skateurs.

L’ambition de landskatinganywhere est de faire connaître et reconnaître le skate dans sa dimension culturelle et artistique. Les conflits d’usages sont réels. Souvent perçu comme un trublion autorisé à jouer dans les skateparks, là où il a « droit de cité », le skateur explore, éprouve, négocie l’espace public. Il s’agit d’apprécier la place du skateur qui déplace l’urbain, en révélant des espaces en creux, avec des pleins et des déliés. Plus qu’un sport, c’est un art du mouvement du corps et une passion urbaine. Il y a aussi de nombreux exemples où le skateur défie des situations extrêmes, dans des environnements inouïs. Ces moments sont filmés, photographiés, c’est le paysage qui est à l’honneur.

L’exposition est introduite par le film de Raphaël Zarka, artiste et skateur, qui immerge le visiteur dans l’univers du skate. Elle revient sur l’histoire de la pratique du skateboard, via des archives dont des documents inédits prêtés par des skateurs. Elle présente des projets récents de skateparks dans le monde, et fait un zoom sur une trentaine de skateparks en France via des maquettes, des dessins, et le regard de photographes. Des modules créés par les skateurs Léo Valls, Tony Marquais, Yoan Taillandier, ont été skatés in situ à Bordeaux, et installés dans l’exposition.
En s’associant à des acteurs de la scène bordelaise singulièrement riche, arc en rêve veut faire vivre le projet « hors les murs ». Des rencontres auront lieu pour échanger sur les pratiques contemporaines de la ville en liberté – entre consensus et dissensus –.

 



L’exposition landskatinganywhere a été réalisée d’après l’exposition Landskating produite et présentée par la villa Noailles à Hyères en février 2016, avec le concours des commissaires Audrey Teichmann, Benjamin Lafore, Sébastien Martinez-Barat et Damien Roger.