paysages Bas Smets
Bureau Bas Smets  architectes de paysages, Bruxelles

dans le cadre d'AGORA 2014



prolongation jusqu'au 23 novembre 2014!

18:30 conférence
auditorium, Entrepôt

inauguration mercredi 10 septembre

exposition du mercredi 10 septembre au dimanche 23 novembre 2014
grande galerie

visites commentées tous public sur inscription : +33 5 56 52 78 36 -
1er, 15 et 29 octobre


arc en rêve consacre du 10 septembre au 9 novembre 2014 une grande exposition monographique à Bas Smets, jeune paysagiste belge installé à Bruxelles. Il compte parmi les plus brillants de sa génération sur la scène émergente européenne.
Placée sous le titre «paysages», l’exposition soulève des questions essentielles : qu’est-ce qu’un paysage? Comment est-il conçu? Comment est-il construit?
Du plus petit jardin jusqu’au plus grand territoire, son travail est rigoureusement sensible à l’existant, et se fait à partir d’une lecture précise du territoire, pour transformer le « pays » en « paysage ». Le « pays » constitue une réalité physique, le « paysage » en est la perception. Le Bureau Bas Smets développe des stratégies du paysage et se concentre sur la réalisation d’espaces publics. Il les exprime avec un langage conceptuel nouveau, et une représentation graphique sophistiquée et épurée.
L’exposition se développe dans la grande galerie d’arc en rêve en deux séquences : « paysages imaginés », et « paysages réalisés ». La première expose les recherches graphiques en sept étapes du Bureau Bas Smets pour exprimer le projet avec cinq projets à l’étude : l’autoroute A11 dans le paysage des polders autour de Bruges, les squares d’Ingelmunster, le très grand parc de Tour & Taxis à Bruxelles, le projet pour le Parc des Ateliers à Arles et une étude du territoire de Bordeaux. La seconde est une installation vidéo dédiée aux projets réalisés du Bureau Bas Smets, dans laquelle le visiteur est immergé grâce aux projections grand format sur la totalité des murs.
Réalisée à l’occasion d’Agora 2014, l’exposition montre une démarche de projet qui s’empare du paysage selon un processus de travail pour transformer la réalité en paysage et le paysage en réalité.