Diébédo Francis Kéré architecte, Burkina Faso / Berlin
Bridging the Gap   jeter un pont

demander le dossier de presse

exposition du jeudi 13 décembre au dimanche 19 mai 2013

conférence jeudi 13 décembre 2012, 18:00
Diébédo Francis Kéré

inauguration jeudi 13 décembre 2012, 20:00

visites commentées tous public sur inscription : +33 5 56 52 78 36 -
tous les 1er et 3e mercredi du mois



arc en rêve centre d’architecture consacre une exposition à Diébédo Francis Kéré, du 13 décembre 2012 au 28 avril 2013. L’œuvre singulière de cet architecte est unanimement saluée par la critique et distinguée par de prestigieux prix internationaux, à la fois pour ses qualités architecturales et son engagement social au Burkina Faso.

Un travail reconnu internationalement profondément ancré dans le local
« Apprendre à Être autonome », tel est l’idée qui guide le travail de Diébédo Francis Kéré.
Né au Burkina Faso en 1965, il est diplômé en 2004 de l’Université Technique à Berlin où il crée son agence. Soucieuses des conditions climatiques et des situations locales, les recherches qu’il mène – tant à Berlin qu’à l’université de Harvard et à l’école polytechnique fédérale de Lausanne – sont appliquées à échelle réelle au Burkina Faso, où se concentre la plupart de ses réalisations.

Des techniques traditionnelles pour une architecture d’aujourd’hui
Diébédo Francis Kéré commence à construire au Burkina Faso dès 1999, alors qu’il est encore étudiant, une école dans son village de Gando, puis un collège, et un lycée à Dano en 2007. Il réalise au Mali le centre de l’architecture en terre en 2010. Son chantier en cours est le village Opéra, à proximité de Ouagadougou. Pour Diébédo Francis Kéré, chaque construction doit apporter une nouveauté technique porteuse d’identité, et l’acte d’édifier est tout autant un moyen de développement par l’éducation qu’un outil de recherche et d’échanges de savoirs. Dans cet objectif, l’architecte adapte les modes de construction traditionnels de sa terre natale et invente une architecture dont la simplicité, la générosité et l’élégance, expriment une grande modernité.

Jeter un pont
Conçus et portés par l’architecte dont l’implication est totale, les projets sont réalisés par les habitants, hommes, femmes et enfants du village. Ces chantiers sont le lieu d’expériences qui convoquent les savoir-faire africains dans l’exercice de bâtir savamment. « Mon objectif est de jeter un pont entre l’Afrique et les pays développés, où, finalement, bâtir selon des critères de durabilité se révèle être un point commun. »

L’exposition « Bridging the Gap - Jeter un pont » présente onze projets de Diébédo Francis Kéré. Par ailleurs, les questions de la condition urbaine en Afrique, seront explorées dans le cadre d’une rencontre thématique organisée en 2013.

 

arc en rêve centre d’architecture presents an exhibition of the work of Diébédo Francis Kéré, from 13 December 2012 to 28 April 2013. Kéré’s unique designs have been unanimously praised by critics and have been awarded many major international awards, both for their architectural qualities and their social commitment in Burkina Faso.

Internationally acclaimed designs anchored in local realities
‘Help to self-help’ is the guiding principle of Diébédo Francis Kéré’s work.
 Born in Burkina Faso in 1965, he graduated from the Berlin Technical University in 2004 and opened a design office in Berlin. Concerned with climate conditions and local contexts, his research in Berlin, at Harvard University, and at the Federal Polytechnic School in Lausanne is applied to full-size projects in Burkina Faso, where most of his buildings are located.

Traditional techniques for contemporary architecture
Diébédo Francis Kéré began building in Burkina Faso in 1999 when he was still a student, designing a primary school, then a secondary school, for his native village of Gando. In 2007 he designed a lycée in Dano, and in 2010 the Centre for Earth Architecture in Mali. He is currently working on the Opéra Village project, near Ouagadougou. For Diébédo Francis Kéré, each construction must bring technical innovation that affirms the building’s identity, and the act of building is as much an educational development tool as a way of fostering interactions and sharing expertise.With this is mind, Kéré adapts traditional construction techniques from his native land and creates designs whose simplicity, generosity and elegance express a strong sense of modernity.

Bridging the Gap
Designed and supported by the architect, who is closely involved at every stage, the buildings are constructed by local people: the men, women and children of the village. The building sites become places for experiment where African expertise is used to build intelligently. “My goal is to bridge the gap between Africa and developed countries, where, in the end, building sustainably turns out to be something we have in common”.

“Bridging the Gap - Jeter un pont” presents eleven projects designed by Diébédo Francis Kéré. Issues relating to urban conditions in Africa will also be explored during a special event to be organized in 2013.